Dans la famille Norton 961, nous avons pioché la Dominator SS, version homologuée du Domiracer. Il est difficile de donner un avis objectif sur cette moto tant elle est belle. A ce titre, on est tenté de tout lui pardonner. Comme son inconfort, directement lié à sa sculpturale beauté. Elle est courte, peu spacieuse ; les bracelets sont bas et la selle haute, ce qui la rend un peu éprouvante pour les grands gabarits.

jfm35145

jfm35077jfm35074

jfm35135

Qu’à cela ne tienne, non contente d’être très belle, elle vous rend admirable et fier à son guidon. La position vous rend agressif malgré vous et vous vous mettez à adopter une posture de félin prêt à bondir et attaquer en toute situation, dans une attitude de champion. Même au feu rouge ! Le plaisir est d’autant plus grand que la Dominator se laisse faire. Le châssis est rigoureux et si les amortisseurs peuvent paraitre un peu raides, c’est qu’ils sont réglés sport. En tout cas, la belle tient la route. Légère et précise, la Domi (c’est le nom qu’on lui donne dans l’intimité) se place aisément dans les courbes. Sur le réseau secondaire rapide, cette partie-cycle excelle. Elle vous emmène bon train d’une courbe à l’autre sans jamais bouger. Elle est très facile à inscrire dans les virages et se replace d’un doigt, s’il fallait éviter un obstacle par exemple. Mais attention, elle ne fait pas le travail à votre place : vous restez le pilote, concentré à ce que vous faites. C’est une sensation plaisante : si la trajectoire est belle, c’est grâce à vous… même si la moto vous a donné un bon coup de pouce. Mais attention : il n’y a ni ABS ni traction control pour vous sauver la mise. Une sensation qui nous ramène un peu aux Norton d’époque.

jfm35209

Le sublime moteur n’est pas en reste, et de la même manière, il rappelle bien celui de l’époque. Tout d’abord par son esthétisme. Il est très proche dans ses proportions. Mais aussi dans son caractère. Sur le papier, il ne dépasse pas les 80 ch mais il délivre bien plus de sensations. Ce twin gronde virilement et on prend un immense plaisir à exploiter son gros couple et sa puissance brute. Entre 4 000 et 7 000 tr/mn le moulin donne tout ce qu’il a, sans offrir la sensation d’etre bridé. D’ailleurs certains l’ont passé au banc et il semble qu’elle fasse quelque chevaux de plus qu’annoncé !

jfm35261

Pour qui aime les café-racers, cette Norton est une très bonne surprise. Baguenaudeurs et pépères, passez votre chemin, c’est une moto pour les vrais hommes.

Texte Albin Carrière. Photos Jean-François Muguet.

jfm35071

Fichet technique

Moteur : bicylindre vertical, 961cm³ (88 x 79 mm) refroidissement par air et huile, simple ACT, 2 soupapes par cylindre. 80 ch à 6 500 tr/mn, 9mkg à 5 200tr/mn

Partie-cycle : cadre double berceau tubulaire avec huile intégrée, fourche Ohlins inversée, mono-amortisseur Ohlins, frein avant double disque flottants Brembo 320mm étriers radiaux Brembo. Dimensions : hauteur de selle 813mm, poids : 182kg à sec

Prix : 36 990 €

www.paradise-moto.com