Le week-end dernier, le Cafe Racer Festival accueillait la première manche 2017 du sprint Essenza. Créé l’an passé en Allemagne autour de Glemseck 101, Essenza regroupe des préparateurs (allemands, bien sûr avec Mellow Motorcycles, Radical Guzzi, Kingston Custom, mais aussi suisses comme VTR et Young Guns Speedshop ou italiens comme Seven Motors) et des constructeurs tels que BMW, Indian, Kawasaki, Suzuki, Yamaha. Gentlemen-sprinters, telle pourrait être la définition de la catégorie qui refuse les simili-dragsters pour se concentrer sur de pures motos : deux roues, deux cylindres et 1200 cm3 maxi. Gentlewomen-sprinteuses, aussi, puisque nombre de guidons sont confiés à des pilotes femmes comme Francesca Gasperi ou Katja Poensgen.

C’est d’ailleurs cette dernière qui a triomphé à Montlhéry pour la première sortie de l’Indian Scout préparée par les Young Guns et surnommée Miracle Mike. Après avoir dominé ses séries, l’Indian a retrouvé en finale la Triumph Thruxton R préparée par le concessionnaire de Rouen et engagée sous les couleurs du Cafe Racer Festival. Son pilote Jérôme Savary avait été brillant en série aussi ; mais lorsque les Young Guns ont monté un kit nitrous sur la Scout de Katja, le rapport de forces s’inversait logiquement…

La seconde manche d’Essenza aura lieu le 2 septembre à Glemseck. Entre-temps, le public est appelé à voter pour élire la plus belle moto de la série :

www.essenza-the-essence-of-motorcycles.com/voting/