Le Cafe Racer Festival est bien sûr le moment de rendre hommage aux hommes qui ont écrit l’histoire du café-racer. Après Dave Degens, Colin Seeley ou Georges Martin, nous sommes heureux cette année de rendre hommage au plus célèbre des Suisses, Fritz Egli.

Pendant son apprentissage en mécanique de précision, le jeune Fritz Egli tombe en arrêt devant la Vincent Black Shadow de l’un des employés de l’entreprise. Après l’avoir initié aux secrets de la Vincent, l’homme tombe malade et lègue sa moto à Fritz. Il commence à courir avec et se rend rapidement compte du décalage entre la puissance du moteur et la faible rigidité de la partie-cycle Vincent. Il se met alors en tête de fabriquer un nouveau cadre pour la moto. Simplicité et rigidité comme maîtres mots, un principe indépassable : un gros tube de diamètre 100mm pour épine dorsale et réservioir d’huile. Dès ses premiers engagements en course de côte, les résultats de Fritz sont à la hauteur. La légende de Bettwil est lancée, en même temps que la production d’Egli-Vincent !Si son cadre est copié Egli continue néanmoins son développement, et lui accole tous types de moteur : Honda Four pour commencer, puis Triumph twin ou triple, Ducati…

Amateur de sensations fortes et de records (Egli roulait encore récemment à Bonneville), Fritz développe ses moteurs et épouse la folie turbo des années 70-80.

Cet hommage à Fritz Egli regroupera une dizaine de machines originales. Il est organisé en partenariat avec Egli Motorradtechnik, l’entreprise encore dynamique du sorcier. Celui-ci a toutefois récemment pris sa retraite, et la maison est désormais gérée par Alexander Frei, qui engage une 500 Comet en course classique et a récemment développé le dernier modèle Egli sur base 1300 XJR, baptisée Fritz W.