Basse-Bodeux. L’adresse, à priori, fait moins fantasmer que Long Beach ou Isle Of Man. Allez savoir pourquoi. C’est pourtant dans ce village d’Outre Quiévrain (en Belgique, quoi) que sévit Fred et sa Krugger Motorcycles Company. Un antre d’où sont sorties, ces dernières années, des réalisations époustouflantes, comme Goodwood, l’improbable suppositoire à record sur lac salé, Ferdinand, la Harley ledsled vert fluo, Link, qui fit la couverture de votre magazine préféré, Nurbs, qui aurait pu servir d’engin de locomotion terrestre dans le dernier Star Wars, et tutti quanti. Fred est donc né en Belgique, en 1970, dans une famille de passionnés de sports mécaniques. Ca lui permet de faire son premier tour en moto à 3 ans, et à 5 d’avoir sa première bécane, un Honda CR 50 Elsinore. Décidément précoce, Fred devient pilote à 7 ans : l’âge de sa première course en motocross sur Honda CR 80. A 16 ans, il a entre les jambes son premier chopper « coursifié », un Suzuki ZR 50 modifié qui lui vaut sa première amende pour conduite à 125 km/h dans une zone limitée à 40. A dix neuf ans, il termine sa carrière de pilote auréolé de deux titres de champion de Belgique en enduro après avoir fait manger de la terre à ses poursuivants, durant sept ans en moto cross et trois en enduro. Après des études avortées en électromécanique, et un apprentissage réussi en tôlerie, il s’attaque aux automobiles, et prépare ou restaure des VW (Cox, Karman Ghia) puis le virus de la course le repique, cette fois en rallye. En 1993 le voilà pilote en Renault Clio Cup, en parallèle au rallye. En 1994, il remporte les 24 heures du Nurburgring en Championnat d’Europe d’Endurance sur une BMW M3, mais les enfants arrivant dans le paysage, il termine sa carrière de pilote en 2000, en même temps qu’il recommence à mettre à la main à la restauration de voitures anciennes de course. En 2002, convaincu par son entourage, il ouvre son atelier à Basse-Bodeux et réalise sa première « œuvre », la bien nommée The Racer (toutes ses motos porteront des noms emblématiques). En parallèle il donne des cours de pilotage piste et 4X4 sur le circuit légendaire de Spa Francorchamp (on est d’accord ? C’est le plus beau circuit de F1 du monde). Les projets se suivent, Maywood en 2003, Hotclimbing en 2004 qui remporte la troisième place au championnat du monde à Morgan Hill, Californie (premier européen). Suivent Cad 22, puis Speedbowl, qui décroche également la troisième place au Mondial de Las Vegas. Depuis Fred Krugger enchaîne les motos d’exceptions, les engins spectaculaires et d’une perfection technique et esthétique rare, tout en travaillant sur la recherche et le développement pour les professionnels du milieu. Et tout ça à Basse-Bodeux !

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE