Attendue, guettée et finalement enviée : la nouvelle Z 900 RS, dévoilée par Kawasaki ce mercredi 25 octobre au salon de Tokyo, semble déjà satisfaire les promesses. Elle est belle et s’inscrit parfaitement dans l’héritage de la mythique lignée Z qui avait assis la réputation du constructeur dans les années 70. Avec la W650, Kawa avait défriché le créneau du néo-classique dès 1999. Avec cette Z RS, la marque verte revient à fond dans la tendance, ne se contentant pas de rhabiller l’un de ses nombreux roadsters à succès.

Si le gros quatre cylindres en ligne est une spécialité de la maison, celui de la RS a été spécialement développé pour coller à l’esprit néo-classique, qui mise davantage sur les sensations que sur les performances. Cubant 948 cm3 et développant tout de même 111 chevaux à 8 500 tr/mn, ce moteur a été retravaillé au niveau de la culasse pour offrir un maximum de couple à mi-régime (10 mkg à 6 500 tr/mn). Les harmonies de l’échappement quatre-en-un ont été l’objet de longues études pour offrir la sonorité qui a participé à la légende Z. Le bloc n’en jouit pas moins de toutes les assistances électroniques contemporaines.

Le cadre tubulaire a été dessiné pour mettre en valeur la mécanique et l’habillage extrapolé des premières Z1, avec ce réservoir en goutte d’eau et ce dosseret de selle si caractéristique. Sa géométrie veut faciliter la prise en mains de la machine et son équilibre général. Ce cadre n’en est pas moins équipé du meilleur matos du moment, avec un bras oscillant en alu, un mono-amortisseur monté horizontalement et une grosse fourche inversée avec fixation radiale des deux étriers de frein avant. L’ABS est évidemment de série.

Kawasaki promet d’avoir soigné les détails, et on peut déjà s’en rendre compte avec les roues en alliage dont les bâtons étroits sont en forme d’étoile, ou le tableau de bord composé de deux compteurs en forme d’obus. Les coloris jouent autant sur l’histoire, avec un orange-marron tradi et que sur la tendance avec un beau kaki mat plus actuel. Dans la tradition Kawa, cette Z 900 RS devrait être carrément bien placée en tarif ; et s’accompagner d’une petite sœur différemment équipée, à guetter du côté de Milan début novembre.