Samedi 26 novembre : Oreti Park Speedway

Si les pionniers du speedway viennent des antipodes, la Nouvelle-Zélande se distingue par son amour marqué pour le side-car : 40 attelages sont réunis sur l’anneau pour offrir un spectacle d’une incroyable intensité. Ça rue, ça se frotte, ça se sort ! Même Guy Martin, qui a testé un attelage propulsé par 1000 Yamaha de 200 chevaux, en est ressorti tout émoustillé ! En comparaison, les solos sont presques fades, bien que le meeting réunisse les meilleurs pilotes du pays. C’est la catégorie classique qui offre même le meilleur spectacle des solos ; les machines ne semblent pourtant se distinguer que par la position de leur monocylindre : vertical pour les classiques, incliné pour les modernes.

Extrait de Cafe Racer #85. Photos Denis Boussard

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE