Best of Show : les vainqueurs du Festival

1er Prix : Milwaukee kit Fuel M18

JvB Moto – Yamaha XSR 900 CP3

Jens vom Brauck travaille étroitement avec Kedo, qui commercialise ses accessoires. Et collabore régulièrement avec Yamaha pour qui il a construit, dans le cadre du Yard Built, une Vmax et une XSR 700. Dans ce projet XSR 900 CP3, le préparateur de Cologne a uni les deux puisque ce nouvel habillage est destiné à la commercialisation. Ce qui n’est pas un gage de facilité, bien au contraire. Sur la partie-cycle strictement d’origine, disques de frein accepté, Jens a reconstruit réservoir et selle en fibre pour donner une ligne très horizontale à la moto. Cet habillage est dans la lignée de ses précédentes réalisation, avec des angles marqués mais des arêtes douces, et surtout des ajustements parfaits. Jens a également retravaillé ses enjoliveurs de phare et de roues. Le résultat est superbe, dans un esprit plu contemporain que la XSR, mais plus apaisé aussi que la MT-09.

 

 

 

 

 

 

2e Prix : Helstons blouson Yukon

Ruamachines – Ducati 600 Pantah Rua#10

Venu pour la première fois du Portugal, Ruamachines découvrait le Festival, et les festivaliers découvraient ce préparateur installé à Esmoriz, au sud de Porto. Les fondateurs, Vitor et Armando mènent plusieurs projets de front, puiqu’ils ont aussi bien un café, une boutique qu’un atelier. Et de ce dernier sortent essentiellement des café-racers à l’image de leur dernière création, la Rua#10 sur base Ducati Pantah, terriblement épurée.

 

3e Prix : Shoei jet J.O.

Mécaservices 92 – Honda 650 Dominator

Dans son petit atelier de la banlieue parisienne, Isidore fait des merveilles sur les bases qu’il affectionne, soit les moteurs Honda les plus populaires. Ce pur café-racer est à l’origine un trail Dominator. Toute la partie-cycle est retravaillée. Et si les lignes sont très classiques, elles sont néanmoins traitées dans un esprit contemporain avec notamment des effets de matière et de peinture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trophée Beringer

MRS Oficina – BMW R Nine-T

Etienne Bocard, ingénieur en charge du développement des freins français, a la dent dure à l’heure de choisir le lauréat du prix Beringer. Lui qui vise jour après jour le zéro défaut dans ses produits met une même conscience à ausculter la qualité de fabrication des machines exposées. Il ne s’arrête pas à une image, mais cherche avant tout les machines qui collent à l’esprit de sa maison : haut de gamme, performance et savoir-faire. Pour les professionnels, il n’a pas hésité bien longtemps en fait. La Nine-T MRS Oficina, en couverture de ce magazine, a pleinement suscité son adhésion. Et ne croyez pas que c’était parce qu’elle était déjà montée en Beringer !