Portia – le CB650 Cafe Racer de Thrive Motorcycle

0
1189
thrive cb 650 cafe racer

Récemment révélée par l’atelier Indonesien Thrive Motorcycle, ce cafe racer Honda CB650 de 1980 transformé dans un style retro-japan-superbike trouve son exception dans le soin du détail (comparable à cette GL400) et l’harmonie de ses choix techniques. L’avant/après parle de lui-même : cette préparation – baptisée Portia – est un bel exemple de conversion “tailor made” bien loin de sa forme initiale. 

La nouvelle robe de la CB650 Thrive

Cette belle histoire commence comme souvent au coin d’une grange, sous une épaisse couche de poussière. Lors de la rencontre entre Erick, son propriétaire, et l’équipe de concepteurs de Thrive, le projet a émergé autour d’une ligne de carénage avant très 60’s et d’une coque arrière rectiligne, à l’influence plus contemporaine de la CB. De prime abord, il peut sembler difficile de s’imaginer que ces orientations puissent s’associer sur ce fond d’anachronisme. Pour autant, ces deux traits s’accordent à merveille et le travail de conception des carénages était enclenché.

Croyez-le ou non, ce carénage en fibre de verre intégrant deux ouïes et un double optique était une première pour Thrive. L’atelier a ensuite sollicité l’aide Geba Parts pour y apposer une bulle en acrylique sur-mesure. La coque arrière a quant-à-elle été façonnée à la main d’une feuille d’aluminium et supporte une selle monoplace en cuir minimaliste. Thrive ont également eu la bonne idée de faire écho au double éclairage avant avec un empilement vertical des deux feux arrières. Pour cultiver toujours plus son ADN de compétition, des prototypes de clignotants ont été dissimulés en embouts guidon. Je ne suis pas sûr que ces derniers contentent la Maréchaussée mais l’effort est là.

Le long réservoir rétro intègre une trappe double comparable aux motos d’endurance. L’effet visuel est d’autant plus réussi que la trappe avant est en fait une simple vitre d’inspection du niveau de carburant. Ce travail rappelle les essais de style réalisés sur leur T09 Prototype. Cette dernière intégrait déjà cette double trappe signature ainsi qu’une jauge de carburant latérale. 

L’adaptation du réservoir a quant à elle nécessité quelques modifications de la boucle arrière et des embases de fixations sur mesure sur le cadre. Thrive ont également relocalisé la batterie sous la selle, dans un boitier en acier et un support de plaque latéral en alliage a été installé à gauche. Côté position de conduite, l’ajout de commandes reculées sur mesures et de bracelets engage le pilotage sur l’avant. Le poste minimaliste se contente d’un compte-tour Honda vintage. Un compteur de vitesse ? Pour quoi faire !

L’échappement s’est quant à lui vu remplacé par un collecteur 4-en-2 sur mesure, débouchant à droite sur un silencieux double Thrive. Le reconditionnement du moteur et le réglage de la carburation a lui été confié à un expert local, Kandang Ayam, pour fonctionner avec ce nouvel échappement et le nouveau jeu de cônes d’admission.

La nouvelle partie cycle de la CB650

Le té supérieur a lui été modifié pour recevoir une fourche inversée Yamaha moderne. Cette modernisation de la suspension améliore drastiquement les performances dynamiques de la CB650. Une amélioration analogue a également été conduite sur l’amortissement arrière qui s’est vu remplacé par une paire d’Ohlins TR110003 Black Series. Le poste de pilotage est lui complété de leviers, commodos et poignées du marché.

thrive cb 650 cafe racerLa configuration de roues et freinage de cette CB650 attire l’œil. Thrive se sont débarrassés des roues Cromstar d’origine au profit de roues plus classiques de 17’’ à rayons. Le véritable tour de maître a été l’intégration de freins à disque de CBX550F. Ces freins ayant été installés par Honda pendant une durée limitée, ils demeurent aujourd’hui de vraies curiosités. L’ajout de capots en alliage estampillés Thrive en font de vrais OVNI au style indéniable. Chaussez tout ça de Pirelli Sportcomp et la voilà prête à prendre de l’angle.

La finition de Thrive Motorcycle

Les ateliers ont travaillé la finition de cette CB650 sur une base de noir brillant intemporel et pinstripes blancs-bleutés sur le réservoir et le carénage. Ils ont également choisi de laisser un aspect brut à de nombreuses pièces sur mesure. Ils ont notamment opté pour un rendu simplement brossé le capot arrière, comme pour exhiber leur savoir-faire. Le style circuit a lui été souligné par l’ajout de stickers de sponsors et numéros d’identification.

Thrive ont ici poussé l’exercice du détail a un très haut niveau. Des détails de piqûres de la selle en cuir à la personnalisation des capots de disques, en passant par les attaches du réservoir ou les cales pieds maison, la liste de détails est longue. Leur identité y est fièrement apposée et comprend pourquoi !