272 j’aime

Une belle leçon que ce Speed. Jean-François, atteint de la maladie de Parkinson depuis 10 ans, tient à prouver que tout est possible. Un message qu’il délivre par sa passion de la moto, qui consiste à dire « fais-le ! » Un cafra qu’il a aussi imaginé comme un contre-pied aux préparations des grands bouclards. « Avec une Roland Sands ou un Mr Martini, nous sommes dans la contemplation. J’aimerais que la mienne donne l’envie à tous de sortir le poste à souder et de s’amuser ! »

Le plus compliqué, assure Jean François, fut de fabriquer la coque arrière, puisqu’il ne trouvait rien de semblable sur le net. Histoire de compliquer les choses, il fallait qu’il puisse revenir en configuration initiale en moins de 10 mn si Madame avait le désir de s’asseoir ! « Ce cul de selle est fait en tissus/résine avec feu intégré et peinture époxy noire à paillettes. Le tout aligné avec le bas du réservoir. Ensuite, je me suis attaqué aux carters en alu et la selle néoprène. »

Pour coller à l’esprit, Jean François se fend d’une paire de bracelets, puis rajoute des leviers alu CNC, un bocal de liquide de frein en alu et des rétros. « J’ai bien sur changé les lourds pots d’origine par des Werkes USA en position basse. J’ai découpé le garde boue avant, rabaissé le phare de 8 cm. Pour cela, il a fallu séparer le bloc compteur qui prend désormais place dans le té supérieur. »

Jean-François avoue également avoir libéré la bête avec, à la clé, la suppression de la son lambda et la pose d’une plaque sur l’admission antipollution.

thomas.jean-françois@laposte.net

Les autres résultats du 21 au 27 décembre 2015

CB500 par Romain : 219 J’aime

Sevenfifty par Alex : 228 J’aime

R100RS par Cédric : 208 J’aime

850 T4 par Valentin : 189 J’aime

Sevenfifty par François : 218 J’aime