Crosscall Trekker-X4 : Baroudeur connecté

0
37

Le motocycliste s’équipe toujours de couteau et ficelle. mais en aventurier moderne, il ne boude pourtant pas l’électronique embarqué. A ce chevalier des temps nouveaux, Crosscall, marque française experte en mobiles solides, propose le Trekker-X4.

Je vous prie de bien vouloir excuser mon chauvinisme. Il est vrai qu’il est de plus en plus laborieux d’être politiquement correct. Et pourtant : Cocorico ! Il y a peu, je n’aurais vraiment pas imaginé pouvoir me vanter d’utiliser un téléphone portable de marque française. Hé bien me voici pourtant équipé du tout dernier Crosscall. Cette marque basée à Aix en Provence a vu le jour il y a déjà 10 ans ; elle n’a depuis cessé de croître et son chiffre d’affaires a enregistré une augmentation de 2 000 %. L’archétype de la startup !

Pourquoi un tel succès ? A une époque où le cycle de vie des appareils est de plus en plus raccourci, Crosscall a décidé de prendre le contrepied de cette règle anti-écologique et de faire des téléphones mobiles durables. C’est certainement la seule solution pour pouvoir se frotter aux deux géants qui ont vampirisé le marché de la téléphonie et se tirent une bourre sans merci. Dans leur lutte effrénée, ceux-ci oublient de prendre en compte les besoins d’éco-responsabilité de la nouvelle génération de consommateur.

Cette dernière génération continuera toujours de consommer de la technologie, la décroissance n’étant pas encore d’actualité, elle aimerait pourtant ne pas avoir à remplacer son mobile tous les ans pour cause d’obsolescence programmée ou de trop faible résistance aux chocs ou simplement à l’humidité. Sans parler de la très faible durée de vie des batteries…

Lors de ses débuts, Crosscall voulait construire des mobiles robustes et endurant, avec une autonomie bien au-dessus de la norme : des téléphones de chantier notamment. C’est par ce biais que j’ai découvert la marque : encore récemment, pour s’offrir un téléphone endurant, il fallait l’acheter dans un magasin de gros œuvre ! Lassé de tous ces téléphones sans autonomie et infoutus de résister à la moindre averse (il est vrai que les poches extérieures des vestes de moto ne sont pas toujours étanches) ni à la moindre chute, je m’étais décidé à acheter mon premier Crosscall. C’était il y a des années et si je ne m’en sers plus, il est pourtant resté indemne. Depuis, je l’avoue, je suis fan de cette marque.

Mon troisième Crosscall, celui dont je vais vous parler, est un Trekker-X4, dernier modèle de la marque. Evidemment, il y a déjà longtemps que Crosscall a pris le virage, et de mobile de chantier, elle est vite passée au portable pour jeunesse branchée. Spécialisé dans l’outdoor, Crosscall développe toujours des engins absolument étanches à la poussière et à l’eau, ultra résistants et dotés de grandes autonomies : de quoi ravir une nouvelle clientèle, les sportifs extrêmes et autres baroudeurs.

Le Trekker X-4 est équipé de toutes les dernières technologies. A faire pâlir James Bond ! Sans être exhaustif, je vais tenter de vous énumérer les fonctionnalités extraordinaires de ce fameux Trekker-X4 :

– Capteur de température. Bien entendu, il n’est pas efficace si le téléphone est dans une poche. En revanche, lorsque celui-ci est fixé sur le guidon grâce à un petit bras de fixation appelé le X-Bike articulé par deux rotules, c’est efficace. A condition qu’il ne soit pas en plein soleil.

– Capteur hygrométrique. Il permet de mesurer l’humidité relative de l’air. Si le téléphone est mouillé, la mesure ne peut être valable. Pour ma part, je ne lui ai toujours pas trouvé d’utilité.

– Magnétomètre, aussi appelé boussole. Ce peut être utile, par exemple lorsqu’on installe son bivouac de nuit. Permet de se placer ou non, selon qu’on a prévu une grasse matinée ou pas, exposé au soleil levant. Permet également d’affiner ses repérages et prévoir de faire des images ou vidéo du soleil levant en étant dès lors bien placé.

– Accéléromètre. C’est rendu possible grâce à un microsystème électromécanique (MEMS), qui fait également le travail de gyroscope. Permet de faire fonctionner des appli tel que la mesure de km parcouru en marchant. Il détecte la direction de votre déplacement. Mais surtout, il permet de faire fonctionner le stabilisateur de la camera (hyperstab).

– Capteur de pression atmosphérique. Permet de faire fonctionner des applications baromètre et affiner les prédictions météorologiques. Permet également de faire fonctionner l’altimètre intégré. L’altimètre n’est précis que s’il a été récemment calibré.

– GPS. Permet de se géolocaliser par le biais d’une application dédiée. Les téléphones portables Crosscall sont particulièrement performants dans ce domaine car ils embarquent deux systèmes de localisation avancés, appelés A-GPS (Assisted GPS) et GLONASS. Ceux-ci améliorent non seulement l’exactitude de votre positionnement sur les cartes, mais aussi la qualité du réseau à certains endroits, comme dans les tunnels, où la couverture laisse à désirer.

Si je ne boude pas toutes ces options incroyables, je n’ai pas choisi le X4 pour savoir quand porter une casquette. Ce qui m’a toujours convaincu chez Crosscall, c’est la solidité du matériel. Et je ne suis vraiment pas déçu. Je ne suis pas allé jusqu’à tester sa solidité en le lâchant du haut d’une échelle, mais il m’a souvent échappé des mains sans qu’on ne lui remarque aucun stigmate. L’écran résiste bien aux rayures si bien qu’il n’est pas nécessaire d’y coller une protection. Conforme aux normes IP68 et IK04, il est donc absolument hermétique aux poussières et résiste à un séjour sous l’eau d’une heure à 2 mètres de fond. Pour l’avoir testé avec mon tuba, je vous confirme que c’est vrai. En revanche, à cette profondeur, ça capte très mal…

La deuxième raison qui m’attache aux Trekker, c’est leur autonomie. Je me gausse de mes camarades de route qui a chaque pause n’ont qu’un souci : trouver une prise pour recharger leur mobile ! Officiellement, Crosscall annonce une autonomie en communication de 32 heures, une autonomie en veille de 26 jours et enfin une autonomie en GPS de 11 heures. En pratique, le mien tient de 2 à 3 jours en usage normal. Mais cela varie énormément en fonction de la zone hantée : en ville on capte très bien et l’autonomie est décuplée ; ce n’est pas la même histoire à la montagne et c’est justement là, dans des zones plus sauvages, que la bonne autonomie du X4 fait toute la différence.

Je n’hésite pas à installer, sur les motos utilisées, des prises USB qui me permettent, en branchant le téléphone, de garder l’appli de navigation toujours allumée sans arrière-pensée. Il permet également des charges rapides (QC3.0) et sans contact. La charge sans contact permet de ne pas solliciter la trappe étanche de la prise et aussi de ne pas abimer la prise elle-même, qui est une fréquente cause de pannes. Ce système X-Link permet également de transférer des données vers une prise USB.

Mais je vous ai gardé le meilleur pour la fin : la caméra intégrée de haute qualité. Les photos ne sont pas les meilleures du moment en revanche, pour ce qui est des vidéos, c’est absolument bluffant. La X-Cam permet toutes les prises de vues, du fish-eye (170°) au mode normal en passant par 5 cadrages différents. Attention pourtant, il n’y a qu’un seul objectif et donc lorsqu’on choisit un format moins large que le maximum, cela revient à recadrer l’image et donc on perd une certaine quantité de pixels. Mais ceci est largement compensé par la 4K (30fps) de haute qualité. Lors des prises de vues sportives, par exemple en enduro, on apprécie le système de stabilisation intégré très efficace (anti-shaking) et l’hyperstab qui garde toujours l’image horizontale. Une fois toutes ces vidéos saisies, il est inutile de les traiter avec un ordinateur. En effet, le X4 bénéficie d’un logiciel de montage et d’exportation intégré très pratique.

Diffèrent modes de vidéo sont possibles. Dynamic avec 30fps, Slowmotion à 120fps, Timelapse (1 image toute les 1 à 60 secondes) et la dashcam (Dashbord Camera). Cette dernière option permet de filmer en permanence. L’appareil ne gardant que les 30 dernières secondes. On peut aussi la régler à 60 ou 90 secondes. Cela permet de ne garder que les moments intéressants.

Evidemment, ce téléphone n’est pas sans défauts et ne remplace pas encore totalement une Gopro. Si la captation des images se fait sans problème, il est parfois laborieux d’exporter les vidéos. Nous pourrions nous contenter des quelques options de montage proposées par le logiciel X-Cam, même s’il laisse assez peu de place à la créativité mais malheureusement, pour le moment, il souffre d’un petit bug qui ralentit la finalisation des vidéos, notament lorsqu’elles sont lourdes. Crosscall développe les mises à jour qui devraient régler ces petits problèmes. Le cas échéant, je me ferais un plaisir de vous tenir informer et surtout de poster un tas de vidéos de nos road-trips.

Texte et vidéos Albin Carrière.

Fiche technique CrossCall Trekker-X4

Tarif : 699,90 €

Caractéristiques outdoor

Norme IP : IP 68

Étanchéité à l’eau : 2m / 60mn

Étanchéité à la poussière : totale

Température d’utilisation : -40°C / +71°C

Résistance : MIL STD 810G. Drop test (6 faces de 2 mètres)

IK04

Système de fixation : Fixation magnétique (900gr)

X-BLOCKER : Oui (force d’arrachement 20kg vertical et 16kg horizontal)

Photo

Capteur 1 : Sony IMX386 Grand Angle 170°

Capteur 2 : Sony IMX386 88°

Autofocus : Hybride (PDAF + Laser)

Stabilisation : 6 axes

Caméra Frontale : 8 MP

Zoom : Electronique

Flash : 2×0,5W Dual Tone

Formats supportés : JPEG / RAW

Vidéo – action cam

Résolution : 4k@30fps, 2k@30fps, 1080p@30/60/120 fps

Formats supportés : MP4v, H.263, H.264, H.265, 3GP

App X-CAM : Action Cam, Dash Cam, Time-Lapse, Slow Motion, Hyperstab

App X-STORY : Media editor

Caractéristiques techniques

Dimensions : 162.6 x 82 x 12.85 mm

Poids : 250 g (TBC)

Couleur : Noir

Système d’exploitation : Android TM

Version : 8.1.0 OREO

Processeur : OCTO-CORE 2,2GHZ

Type : Qualcomm® SnapDragon™ SD660

DAS Tête : 1,426 W/kg

DAS Corps : 1,451 W/kg

Ecran

Taille : 5.5’’

Type : IPS Corning Gorilla® Glass 5, 0,9 mm, Wet & Glove touch

Tactile : Écran capacitif, 5 points

Résolution : 1920 x 1080 pixels, FULL HD, 16 millions de couleurs

Luminosité : 450 cd/m2

Batterie

Type : Li-Ion Polymère

Capacité : 4400 mAh

Autonomie en communication : 3G/2G : 35h – 4G : 32h

Autonomie en veille (4G) : 3G/2G : 29 jours – 4G : 26 jours

Autonomie en GPS* : 11h

Mémoire

Flash : 64 Go

RAM : 4 Go

Externe (Micro SD) : jusqu’à 512 Go

Capteurs

G-Sensor : Oui

Gyroscope : Oui

E-Compass : Oui

Accéléromètre : Oui

Capteur de proximité : Oui

Capteur de luminosité : Oui

Baromètre : Oui

Thermomètre : Oui

Hygromètre : Oui

Altimètre : Oui

Capteur UV : Oui

Musique

Prise Jack : 3,5mm étanche, CTIA standard

Formats supportés : AMR, MIDI, MP3, AAC, WAV

Micro : Double micro, atténuation bruit

Localisation

GPS : Oui

Type : GPS, A-GPS, Glonass, Baidou, Galileo support

Fonctionnalités

PlaystoreTM : Oui

Services Google : Oui

Main Libre : Oui

Réveil : Oui

Magnétophone : Oui

Radio FM (Antenne Intégrée) : Oui

Lampe torche : Oui

Fonction SOS : Oui

Bouton multifonction personnalisable : Oui