Crossfire 500 : le premier gros cube de Brixton

0
3944

Avec une puissance annoncée de 35 kW (47,5 ch) au maximum de la législation des jeunes permis A2, la CrossFire 500 compte bien attirer une nouvelle clientèle. Son réservoir si particulier, sa fine boucle arrière et son petit phare tout rond vont sans aucun doute faire tourner quelques têtes. Avant même son essai à venir dans Cafe Racer , petit tour du propriétaire.

Créé en 2016 par le groupe autrichien KSR, Brixton Motorcycles ne cesse depuis de se développer sur le marché des 125 cm3. Avec la CrossFire 500, Brixton attaque un nouveau chapitre du développement de sa marque : « Le lancement de la Crossfire 500 est une étape très importante dans l’histoire de la marque, expliquent Michael et Christian Kirschenhofer, propriétaires de KSR Group. Ce modèle va répondre aux attentes de notre cible de clientèle. » Après une présentation du prototype en grande pompe à l’EICMA en 2018, voici la version définitive de la machine.

Cette CrossFire 500 se veut esthétiquement dans l’air du temps. Le X stylisé sur les flancs du réservoir attire en premier lieu notre attention. Signature visuelle, c’est l’élément le plus marquant qui apporte du caractère à la machine. Ce X fait allusion à Cross et Fire correspond à la flamme qui anime les fans de Brixton. On retrouve ensuite une fourche inversée et un mono amortisseur réglables Kayaba, deux étriers à fixation radiale J.Juan (des freins espagnols et une signalisation entièrement en LED. Dans le phare, un bandeau d’éclairage diurne se retrouve à sa périphérie et encercle le logo Brixton au centre. Le cadre acier encercle un tout nouveau bicylindre en ligne de 486 cm3. Elaboré en partenariat avec le fabricant chinois Gaokin, il développe 47,5 ch à 8 500 tr/min, pour 43 Nm à 6 750tr/min de couple. Sa conception a nécessité vingt ingénieurs et 80 000 heures de travail étalées sur une période de deux ans. La boucle arrière est très épurée et au plus près de la selle. Sa structure tubulaire finit par élégamment encercler le feu arrière au dessus de la petite bavette du modèle 500 X. Cette CrossFire 500 est annoncée pour un poids à vide de 180 kg.

Dès le début ou presque de sa commercialisation, la CrossFire sera disponible en 500 et 500 X. Seuls les pneus, la selle, le guidon, le support de plaque et les décos de réservoirs diffèrent entre les deux modèles. La CrossFire 500 embarque ainsi des Pirelli Angel ST, une selle légèrement relevée à l’arrière, un guidon de 757 mm de large et un support de plaque ras de roue. A l’inverse, la 500 X est chaussée de Pirelli MT 60, d’une assise complètement plate, d’un guidon de 851 mm de large et d’un support de plaque fixé dans le prolongement de la selle. Le modèle 500 sera la première disponible en août prochain au tarif de 5 999 € en gris et noir. La CrossFire 500 X arrivera elle en septembre à 6 299 € dans les deux teintes.

Texte Matthieu Brotel. Photos DR.