Dainese Imola72 : Confort classique

0
23

Fines et plutôt élancées: voilà qui caractérise assez bien les bottes Imola de la collection Settantadue (ou72) de Dainese. Cette collection propose une réinterprétation contemporaine d’un ensemble d’équipements (veste, bottes, pantalons, gants et accessoires) qu’elle a produits par le passé, en y incorporant les technologies modernes en terme de protection. Tant mieux, car il n’est pas si évident aujourd’hui de dégoter des brodequins fins et élégants pour rouler à moto.

On retrouve dans la ligne, très sobre et formelle de ces bottillons, les caractéristiques des modèles phares des années quatre-vingts. Point d’insert plastique, de sliders, ou de carbone apparent, seul le cuir est mis en avant. Très ajustées, ces bottes font un pied assez fin, permettant de passer aisément sous tous les sélecteurs de vitesse. L’avant de chaque pied est d’ailleurs doublé de cuir au niveau de la pédale et cela protège efficacement vos orteils à chaque passage de rapport.

Dainese a repris pour ce modèle son moule à semelle utilisé sur les anciennes versions de la marque, avec cette mousse haute densité pour le corps du patin ferme mais agréable au quotidien. Doublées d’une semelle en caoutchouc au logo en relief, elles sont antidérapantes.

On apprécie la simplicité générale du dessin de la botte avec des empiècements et des renforts discrets au niveau du talon, de la malléole ou à l’arrière de la cheville. Rembourrées, plissées ou renforcées d’inserts rigides (au niveau du tibia), ces bottes gardent une certaine élégance, sans sacrifier la protection du pilote. Les petits soufflets en cuir et élasthanne au sommet de la tige (sommet de la botte) frottent cependant un peu à l’intérieur des mollets si vous ne portez pas de grandes chaussettes… A revoir !

L’enfilage ne pose ensuite aucun problème, avec une classique fermeture éclair YKK sur la partie intérieure. Ouverte jusqu’à la base de la semelle, celle-ci permet de faire correctement passer votre cheville. Une fois en place, les pieds sont maintenus mais ne sont pas compressés. Ces bottes savent se faire oublier au quotidien, n’agissant pas comme un carcan autour du pied. Les mouvements des chevilles sont ainsi facilités pour les manœuvres au jour le jour, mais certains les trouveront peut être un peu lâches… préférant des modèles maintenant un peu plus les chevilles.

Doublées de nylon à l’intérieur, ces Imola72 en cuir de vache pleine fleur certifié catégorie 2 apportent en outre une relative protection aux intempéries, sans véritablement être étanches. Prévoyez une bonne paire de chaussettes épaisses en hiver, si vous comptez partir un peu loin. Le cuir protège en effet naturellement du froid et des intempéries, mais a ses limites… Proposées à 329,95 €, ces bottes Dainese sont une offre intéressante pour celui qui désire dégoter d’élégantes bottines qui s’inspirent de productions passées, tout en proposant un degré de protection bien actuel.

www.dainese.com/fr/fr/dainese72/

Texte Matthieu Brotel. Photos Jean-François Muguet et DR.