Expo #100 : une histoire de Cafe Racer

En ce mois de juin est sorti le numéro 100 de Cafe Racer, un moment fort pour une aventure née il y a 17 ans. A l’occasion du Festival, nous vous retraçons cette histoire avec une sélection de dix motos de couverture exposées dans le village.

1-10 : Voxan Black Magic, #6

Huit motos de série ont fait la couverture des dix premiers numéros de Cafe Racer, et quelques-unes avaient en effet des guidons bracelets, comme la Ducati Sport Classic ou la nouvelle Thriumph Thruxton. Mais quelle autre machine exposer que la superbe Voxan Black Magic, cette française aux lignes d’anglaises imaginée par Sacha Lakic ?

 

 

11-20 : Triumph Mecatwin TSS, #11

Franck Depoisier avait déjà fait la couverture du deuxième numéro de Cafe Racer, mais il revient dès le numéro 11 avec cet idéal-type du café-racer anglais : lignes radicales mais élégantes, finition hors-pair et moteur libéré, cette Thruxton Super Sport place définitivement Mecatwin comme le meilleur préparateur du moment.

 

 

21-30 : Kawasaki Godier-Genoud Moto Tour Replica, #22

Dans ce numéro consacré à nos chères années 80, nous rendons bien sûr visite à Alain Genoud, du côté d’Annemasse, pour qu’il nous raconte son expérience française du café-racer. Les célèbres initiales GG reviennent en effet sous les projecteurs avec cette Moto Tour Replica qui brille alors sur l’épreuve éponyme.

 

31-40 : Triumph Trackmaster, #40

Lorsque le magazine entre dans sa trentaine, il devient le chroniqueur des nouvelles tendances de la custom-culture : Roland Sands et Deus ex Machina arrivent en couverture. Mais la moto-événément de cette dizaine, c’est le premier projet du magazine, une Triumph TR6 à cadre Trackmaster construite en Californie.

 

 

41-50 : Suzuki Katana Yoshimura, #46

Ce splendide numéro d’été, le seul qui fut équipé d’un poster géant, consacre pour la première fois un amateur : Didier Doffin, usineur de profession et suzukiste de passion, assemble lui-même cette réplique de Katana-Yoshimura après avoir patiemment collecté les pièces spéciales. Le résultat est splendissime !

 

 

51-60 : Honda CB 750 OSE Kustom, #54

En 2009, trois potes du Havre commencent à bricoler leur GSX-R, qui finira dans les pages de Cafe Racer. Deux ans plus tard, ils se retrouvent en couverture avec cette 750 Four moitié-vintage, moitié-californienne. OSE Kustom compte parmi les pionniers français de ce nouveau mouvement Garage.

 

 

61-70 : Triumph Bonneville Clutch Motorcycles, #70

Au cours de cette dizaine, les ateliers ont définitivement pris le pouvoir avec des motos de plus en plus abouties. Il y avait pléthore pour choisir une machine emblématique de cette période, mais l’apparente simplicité , la finition hors-pair et les choix graphiques originaux de Willie Knoll imposent cette Bonneville.

 

 

71-80 : Ducati Scrambler Mr Martini, #74

Après Yamaha et BMW, Ducati se lance aussi : à peine une nouveauté majeure est-elle dévoilée, que les constructeurs la confie à un préparateur pour en démonter le potentiel de customisation. Mr Martini, le roi de Vérone, pionnier de la prépa en Italie, détourne ainsi en café-racer le tout nouveau Scrambler de Bologne !

 

 

81-90 : Honda CB 500 Kikishop Custom, #81

Jérémie Magrie, aka Kikishop, est l’un des préparateurs les plus capés avec trois couvertures à son actif. Issu de la prépa Harley, il amène une culture très américaine dans le café-racer, mais c’est pourtant avec une machine très classique qu’il signe sa plus belle réalisation. En matière de finition, Kiki ne craint pas grand monde…

 

 

91-100 : Ducati 750 Sport Oscar, #93

Lorsqu’Alpinestars choisit de célébrer son anniversaire avec une machine emblématique de sa gamme classique, l’équipementier italien met les petits plats dans les grands : il confie une icône 70’s, le carter rond Ducati, au préparateur star, Woolie de Deus ex Machina. Le résultat est à l’image de la marque, entre tradition et hi-tech.