Harley Battle of the Kings : notre top-5

Harley-Davidson a relancé en début d’année son concours de préparation interne Battle of the Kings. Lequel concours prend encore de l’ampleur : en 2019 y participent 200 concessionnaires de 30 pays. Les votes pour élire le meilleur préparateur de la Battle of the Kings se font par internet, comme c’est la règle désormais. Les participants doivent choisir leur catégorie : Chopper, Race, et Dirt. Et limiter le coût de la préparation à 50% du prix de la moto neuve choisie dans la gamme 2019.

En France, 21 machines sont inscrites au concours Battle of the Kings. Comme les votes seront arrêtés dans dix jours, soit le 15 février, nous vous aidons à choisir en vous présentant notre top-5. Mais il n’engage que nous ! Quoi qu’il en soit, les finalistes auront rendez-vous à l’Eicma de Milan, courant novembre, pour la dernière sélection des vainqueurs.

48 Racer – Harley-Davidson Troyes

Champagne ! La métamorphose d’une Forty-Eight Special, au look bobber, en mini-drag des rues ne peut se révéler que pétillante. Du coup, ce Sports est rabaissé de l’arrière et monté avec une coque style café-racer avec selle sur mesure en cuir d’autruche. Pots Two Brothers Racing, guidon Dragbar et commandes reculées RSD complètent notamment la prépa.

Mud Racer – Harley-Davidson Strasbourg

Didier Chateau, qui officiait avant chez VD Classic, a retravaillé ce Sportster Roadster monté avec un kit Café Custom et des commandes reculées. Les jantes 18″ et freins signés RSD et l’échappement Zard sont relevés de quelques pièces home-made comme les supports de phare et de plaque.

Sand Race – Harley-Davidson Paris-Etoile

Rendre hommage à Joe Leonard autant qu’à Marlon Brando, c’est le défi qu’a choisi de relever la concession parisienne de l’avenue de la Grande-Armée. Elle est partie d’un Forty-Eight Special, sur lequel elle a monté un grand guidon Beach bar, une selle à ressorts, un compteur déporté vers les culasses, un filtre Drag Performance et des échappements V&H. Les garde-boue tronqué ou supprimé renvoient direct dans les années 50.

XG750R Replica – Harley-Davidson Orléans

La Compagnie a du mal, mais c’est bien avec la XG 750 liquide qu’elle défend ses chances en Grand National de flat-track. Du coup, Orléans a choisi de lui rendre hommage avec cette préparation sur base de Street Rod, montée avec une spectaculaire ligne Vance & Hines (et sa cartographie), une selle sur mesure et une plaque numéro avec feux lenticulaires intégrés.

L’Extrem’Mans – Harley-Davidson Le Mans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et notre favorite pour la fin ! Chaque année, Le Mans signe de belles réalisations, mais la barre est placée haut avec ce Street Bob, le plus léger des Softails, transformé en flat-tracker. Le réservoir est un FXDR, le guidon un Iron 883, l’échappement V&H et le phare Kellerman. Surtout, la concession a fait appel au Manceau Christophe Bihr, carrossier du dernier Taxi 5, pour faire un habillage maison (plaque phare, écope, coque…). Le résultat est très réussi. Perso, on voterait pour elle !

https://customkings.harley-davidson.com/fr_FR