Le V 85 TT est un joli succès pour Moto Guzzi. Il y a tout juste un an, elle nous avait fait forte impression lors des premiers essais sur les petites routes de Sardaigne. Elle répondait ainsi aux fortes attentes suscitées par la présentation du premier concept au salon de Milan. La version Travel que nous vous présentons aujourd’hui condense en réalité, en un seul modèle de série, plusieurs des équipements proposés auparavant en option. Et pour la partie mécanique, on reste ici identique au modèle de base. Une grande boucle en Normandie nous a dernièrement permis d’apprécier ses qualités de voyageuse accomplie. Moteur !

Vous n’aurez pas le choix ! La V 85 Travel est uniquement proposée dans cette finition Sabbia Namib à bandes rouges. Cette “Classic Travel Enduro” comme aime à la définir Moto Guzzi, peut toujours se targuer d’une belle finition. L’incorporation des câbles, gaines et autres éléments électriques est ainsi bien dissimulée sous le réservoir et les divers éléments d’habillage. Le soin apporté se retrouve aussi dans l’élégante intégration de l’ensemble bloc/boite comme élément porteur au sein du cadre en treillis tubulaire. L’attirante plastique de cette V85TT passe ensuite par ses doubles optiques de phare. Véritable signature visuelle, ce bloc est composé de LED et de l’emblématique griffe lumineuse DRL en son centre. Particularité de cette version Travel, deux petits phares longue portée sont adjoints de série à l’ensemble, pour en améliorer les performances en ouvrant les champs de vision latéraux.

L’ensemble est surmonté du tableau de bord TFT de 4,3 pouces très lisible. Sur la Travel, il est dorénavant possible de série d’appeler, d’écouter de la musique ou d’utiliser la navigation GPS grâce à la plateforme multimédia Moto Guzzi « MIA ». Gérée depuis l’application téléchargeable sur votre smartphone, vous serez alors connecté par Bluetooth à la moto et à votre Intercom pour naviguer sur le tableau de bord. En sélectionnant votre parcours GPS sur l’application, celui-ci apparaitra alors sous forme de fléchages directement à l’écran. Et pour améliorer encore vos virées au bout du monde, cette version du V 85 TT est dotée de toutes nouvelles valises s’ouvrant dorénavant latéralement. 37 litres à droite et 27,5 litres à gauche (intégration de l’échappement), accueilleront ainsi vos bagages pour une expédition. Si on apprécie la finition aluminium des panneaux extérieurs, le verrouillage des capots, manque peut-être lui un peu de fermeté. De même, on regrettera à droite, de ne pas pouvoir y loger un intégral typé ADV. On aime enfin la facilité avec laquelle on fixe et l’on détache ces valises de leur support avec la clef de contact.

En selle, on retrouve la position du V85 TT de base, mais ici quelque peu améliorée. On découvre pour commencer, une assise au nouveau revêtement à broderie spécifique avec double fil rouge et gris. Toujours aussi large et légèrement ferme les premiers instants, elle reste très confortable à la longue avec un galbe bien étudié. Elle participe à une position de conduite typée trail assez détendue, avec les jambes légèrement pliées. Petit bémol cependant, concernant les platines en alu moulé qui supportent les repose-pieds passager et les valises. Chaussant du 43, j’ai rapidement en conduisant les talons qui les touchent… Le buste quant à lui reste assez droit, avec les bras un peu repliés sur le large guidon aux poignées chauffantes ici de série. Si leur intégration ne pose aucun problème, elles en augmentent le diamètre et chauffent sans trop d’excès vos mimines (sur trois positions). Libre à chacun ensuite de voir si ce diamètre de poignée pose question et si leur chauffe est suffisante. Sur la Travel, l’ensemble est surmonté de série par le pare-brise Touring monté sur pivots pour en modifier l’inclinaison. Augmentant la surface de protection de près de 60 % par rapport à l‘élément d’origine, celui-ci devra selon nous, rester en position basse pour ne pas générer de désagréables turbulences qui font vibrer le casque. Dans cette position, il vous protège alors très convenablement jusqu’au sommet de votre couvre-chef ou presque, pour vos parcours les plus rapides sur autoroutes. C’est alors agréable de cruiser sur cette Guzzi, ne recevant qu’un peu d’air sur les avant bras.

Le démarrage du moulin apporte toujours ensuite son lot de bonnes surprises, tant il sonne clair. Dès les premiers tours de roue, cette V85TT paraît agile et braque très bien, grâce à l’étroitesse de son cadre en treillis aux abords de la colonne de direction. Dans cette situation, le moulin sait une nouvelle fois être souple, reprenant sans trop broncher sur le sixième rapport autour de 50 km/h en ville. A mi-régime ensuite, la poussée s’avère assez présente mais peut être un poil linéaire entre 3 000 et 4 800 tr/mn. C’est enfin au dessus de 5 000 tr/mn que l’on ressent le réel regain de puissance, avec des montée en régime devenant bien plus franche, jouissive et exponentielle jusqu’à près de 7 000 tr/mn. Chose étonnante enfin, avec une puissance maxi disponible dans la zone rouge (7 750 tr/mn ! ), vous vous contenterez bien ici d’un peu moins de 80ch…

La partie-cycle de son côté réalise un très bon travail avec les mêmes suspensions Kayaba que le modèle de base. A basse vitesse tout d’abord lorsque l’on roule sur revêtement dégradé, ces suspensions lissent bien les imperfections de la chaussée, apportant de l’homogénéité à la machine. A allure équivalente, les petites portions de tout terrain empruntées lors de l’essai, mettent toujours en avant le poids de l’italienne (229kg) et son utilisation limitée aux larges chemins roulants. Par la suite, à plus vive allure dans les portions de routes sinueuses, le bon accord avant/arrière assure une belle tenue de cap et de l’équilibre lorsqu’on est en charge et en appui dans une grande courbe. Ne reste peut être, qu’à raffermir un peu les réglages de la fourche, pour contenir la plongée de celle-ci au freinage.

Le freinage pour finir, qui reste aussi identique au modèle de base, se montre à la hauteur. Le maitre cylindre apporte un bon feeling au levier et les disques procurent accroche et puissance suffisamment dosables. Proposée à 13 049 €, cette version Travel du V 85 TT peaufine une nouvelle fois une machine déjà bien née. Aussi à l’aise en ville et en parcours périurbains, que sur les routes du bout du monde, ces nouveaux équipements vous permettront plus que jamais, de profiter des qualités de cette Moto Guzzi.

Texte Matthieu Brotel.

Fiche Technique

Bicylindre transversal en V à 90°, 4-temps, refroidi par air, 853cm3 – 80 ch à 7 750 tr/mn – 80 Nm à 5 000 tr/mn – 6 rapports. Cadre tubulaire acier – Fourche inversée Kayaba ø 41mm réglable précharge ressort et hydraulique, déb. 170mm – Monoamortisseur Kayaba réglable précharge ressort et hydraulique, déb. 170mm – 2 disques avant ø 320 mm, étrier Brembo radial à 4 pistons opposés – 1 disque arrière ø 260 mm, étrier flottant 2 pistons – ABS – Roues 19’’/17’’ – Selle 830mm – Réservoir 23 litres (5l de réserve) – Poids en ordre de marche 229 kg – Tarif: 13 049 €

www. motoguzzi.com