Samedi 26 novembre : Teretonga Circuit

Une pelouse vert fluo, un haricot géant dessiné en son centre. Le tracé du circuit de Teretonga est des plus simples : une grande ligne droite, un premier gauche qui impose le respect, puis un enchainement rythmé de courbes pour reprendre la ligne droite. La piste est longue de 2,6 km, et les plus rapides la boucle en moins d’une minute, soit près de 160 km/h de moyenne. Teretonga est le plus vieux circuit de Nouvelle-Zélande (il fêtera ses 60 ans l’an prochain), le plus au sud du monde, aussi.

180 pilotes sont inscrits aux courses, c’est le plus gros événement du Challenge. Mais il est organisé dans un esprit club, bien sûr : après quelques tours d’essais en début de matinée, les courses s’enchainent ensuite, entre 4 et 8 tours seulement selon les catégories. Excepté les classiques, jusqu’à pré-72, les autres machines se répartissent en des catégories plus exotiques, regroupant des motos qui n’ont pas grand chose à voir, si ce n’est un temps au tour à peu près comparable. Ainsi les Bears F1 et Junior : ils alignent en même temps sur la grille de départ une Panigale, une Norton Commando moderne, une Buell CR1125, des Ducati de la 750 SS à la dernière Panigale, des Triumph Daytona… Mais ça fonctionne !

Extrait de Cafe Racer #85. Photos Denis Boussard