Ride 3 : le jeu qui fait devenir mytho !

Ride 3, le nouvel opus de la série de jeu de course de motocyclettes a de quoi vous faire perdre la tête. Notre expert Jeff en témoigne…

Ce jour-là, à l’Ustler GP, j’étais bien. Je revenais sur le leader dans l’avant-dernier tour. Ma Panigale V4 est un putain de pisse-feu depuis que j’ai fait usiné les culasses et mis des bielles et pistons racing. Je me suis fait quelques chaleurs à attaquer comme un porc, c’est passé très près du trottoir trop de fois, mais je revenais. J’ai bien fini par le passer ce salopard sur le gros freinage de trappeur en dérive complet à l’entrée de la ville… mais, j’aurais pas dû rater la corde dans le droit rapide un peu plus loin… Par excès d’optimisme, j’ai écarté, écarté et accroché la barrière. À 230km/h, forcément, je me suis envolé direct, la moto a bien fait 15 tours, moi je sais plus trop combien. Hyper violent, ça n’en finissait pas de tourner… Mais bon, pas de bobo, hein, je suis reparti direct. J’ai quand même accroché le podium… Mytho. C’est le risque.

Le seul risque en fait lorsqu’on joue à Ride3 sur Xbox, PC ou PS4, c’est de se prendre au jeu… Trop de circuits, trop de machines, plus qu’on ne pourrait rouler en une vie. Surtout trop de bastons mémorables, de roues arrière qui décrochent, de cabrages intempestifs… Le cerveau normal d’un motocycliste moyen ne saurait y résister. C’est le jeu de course moto le plus complet ayant jamais existé.

La version de départ compte 230 machines, 27 constructeurs, 7 catégories, deux temps, quatre temps ou électrique à débloquer, plus encore si on achète les packs supplémentaires. Toutes les dernières nouveautés, Panigale V4, Norton V4 par exemple, sont là. De nombreuses machines mythiques aussi, Paton Honda RC ou même la Yamaha OW 23 d’Ago ! Des Yougtimers, Sport Touring, Supermoto, des 125, etc. Il en manque forcément mais pas tant… Et le jeu compte aussi quelques machines de préparateurs comme Magni, Mr Martini où même Praëm et sa BMW S1000RR… Il y en a pour tous les goûts. Et ça donne envie de tout goûter, roadsters, néo-rétro, SBK, 600… Le jeu est hyper-complet en matière de circuit aussi, même si on en voudrait toujours plus, routiers, pistes, road racing (Hustler GP, Nordwest 500..), urbain (oui on court même à Macao, l’enfer)… 30 circuits en tout et leur variantes, partout dans le monde. Et ça de nuit, au soleil, ou sous la pluie. En vue classique arrière, ou, plus drôle et difficile, en vue guidon et même en vue casque plus réaliste encore avec un soupçon de buée…

Options infinies

On profite de tout cela à travers pléthore de championnats, aux épreuves variées, courses, dépassements, sprints, etc. Et même un championnat Endurance, avec les machines officielles, ambiance 30 tours à Magny-Cours pour rester à bloc en apnée sur son canapé pour presqu’une heure de course ! Tout ça dans le seul but de vaincre pour débloquer des motos et recommencer encore et encore. Si une machine n’est pas parfaite, pas de souci, direction le garage, on la prépare pour la rendre compétitive. Tout est possible, boîtier ECU, échappements, roues, suspensions et on en passe…. Et parfois simplement une bonne paire de slicks peut faire une énorme différence. Tout est paramétrable au moment de la course, selon le circuit ou ses rivaux, la violence du freinage, de l’accélération, la longueur des rapports, la dureté des suspensions… On peut tout toucher et se perdre aussi, comme dans la vraie vie : faut choisir ! Plus simple aussi, on peut juste changer la peinture, créer des graphismes à soi ou coller des sticker…

Ceux qui ont connu Ride 2 ne seront pas perdus, et pourront constater à quel point tout est mieux, des graphismes à l’animation. Soit, on peut regretter l’absence de multi-joueurs locaux, un online moyen, ou que sur une course d’endurance, si on a bien le départ en épi, on n’a pas de ravitaillements… Mais honnêtement, on pinaille. Les impressions de vitesse, la pluie, les ciels, le relief de la route, les bastons sont souvent magnifiques. Les différences entre les machines sont fines, pas de doute entre un 2-temps et un 4-temps, une 1000 et une 125. C’est un plaisir de sentir les différences entre une machine vintage genre, GSXR cul carré 80’s et la dernière MV Agusta Superbike… D’autant que les sons sont aussi plutôt réussis, ce qui est assez rare pour les jeux de motorsport. Les sensations sont bien là !

Le meilleur jeu

Ride 3 est sans doute le meilleur jeu de motocyclette existant et sans aucun doute le plus complet à la durée de vie quasi infinie tant les épreuves sont innombrables. Ça me rappelle quand j’ai osé prendre le pif-paf à fond à Sugo au Japon, je les ai tous défoncés. Je me sentais immortel. Et à Cadwell Park sous la pluie quand, dans le paquet, j’ai pas coupé avec ma Norton V4 sur le saut mythique, ils ont rien vu venir ces cons. Putain, ça me reprend, mytho… Après ce qu’il y a de bien avec Ride 3, c’est qu’on a plein de circuits, de motocyclettes et… de vie !

Texte Jean-François Muguet.