Chez Cafe Racer.fr, on reçoit régulièrement des messages de lecteurs qui nous présentent leur préparation et c’est un grand plaisir pour nous ! Il nous tient à cœur de faire vivre la scène française et européenne de custom en diffusant les projets pros et amateurs qui nous font vibrer. C’est le cas de la préparation de Quentin Saillant que l’on vous présente aujourd’hui. C’est le quatrième projet de ce jeune préparateur, voici The Fourth Racer, son cafe racer sur base de Honda CB750 Seven Fifty.

Honda CB750 Seven Fifty Cafe Racer

On fait les présentations

Quentin Saillant à 24 ans, il est basé près du Mans et sa passion pour la moto remonte à l’enfance.

Q : « J’aime customiser les motos et les rendre à mon goût. Quand on était petits, mes parents nous emmenaient derrière eux en moto, mon frère, ma sœur et moi, on adorait ça ! »

Un jour, son frère lui parle pour la première fois des cafe racer et fait naître sa passion pour le custom. Quentin se met à suivre les actualités des préparateurs sur internet avec son ami d’enfance. Un jour, il découvre le cafe racer Yamaha XV750 Virago de Éric Meglasson et tombe sous le charme. Ils essaient de mettre la main sur la même base, mais cette dernière ne court pas les sites d’annonces.

Par contre, ils voient passer une offre de Yamaha XV1000 TR1 qu’ils décident d’acheter pour la relooker à la manière d’Éric. C’est le projet custom numéro un de Quentin, en 2014, alors qu’il n’a pas encore passé son permis moto !

D’inspiration en inspiration, le choix de la CB750 

La base du cafe racer de Quentin est une Honda CB750 Seven Fifty de 1993. La Seven Fifty est une évolution de la Honda CB750 première du nom qui avait révolutionné l’histoire de la moto à sa sortie. Mais le préparateur n’a pas pensé à elle en premier lieu. 

Alors qu’il a vendu sa première préparation et vient d’en finir une seconde, Quentin décide à l’origine de partir sur un custom de Honda CX500 dans le style de Sacha Lakic. Seulement il n’a pas le budget pour acheter cette base !

À la même période, toujours en recherche d’inspiration, il découvre la préparation baptisée Superstrada. Le cafe racer de Classified Moto lui fait changer ses plans et il se met en quête d’une base saine de Honda CB750 de 1980.

Il s’avère vite difficile d’en trouver une de cette période. Par contre, ses recherches l’amène à dénicher la fameuse Seven Fifty de 1993. Quentin constate qu’il existe peu de projets en monobras oscillant et mono amortisseur sur cette base et décide donc de se lancer.

Honda CB750 Seven Fifty Cafe Racer

Relever les défis du projet

Quand il démarre le projet, Quentin est déjà armé d’un bac en carrosserie. Durant la préparation, il passe son bac mécanique auto et son diplôme de soudure.

Q : « J’ai beaucoup appris en réalisant ce projet. Les imprévus, les modifications, les choix, tout ça m’a enrichi ».

Honda CB750 Fifty Seven Cafe Racer

Pour Quentin, le plus gros défi du projet était la conception et la réalisation du cadre. Il lui faut notament réaliser un support pour accueillir la suspension Ducati et obtenir la bonne hauteur d’assise.

Q : « La finition était également très longue, car je souhaitais obtenir un cadre lisse pour pouvoir appliquer une belle peinture noire satinée. J’ai aussi passé un bon moment derrière une feuille pour concevoir le support de selle et la selle. »

The Fourth Racer

Tous les éléments de ce cafe racer ont été remplacé ou modifié à l’exception du moteur. Ce dernier a tout de même été entièrement révisé et microbillé. Il en va de même pour son carburateur dont Quentin a remplacé le filtre à air.

Concernant le cadre, Quentin découpe l’arrière pour l’affiner et le rendre plus agressif, mais aussi pour pouvoir y installer une suspension de Ducati Multistrada. Sa boucle arrière et sa selle ne peuvent pas nous laisser indifférents ! C’est même le détail qui tue sur sa préparation. Il conçoit et fabrique cette selle dont il confie la finition à un sellier. Elle est en deux matières, similicuir sur les bords et daim sur le dessus. Pour le train arrière il installe un mono bras oscillant de Ducati Hypermotard.

Honda CB750 Seven Fifty Cafe RacerQuentin équipe ensuite le train avant d’une fourche inversée de Ducati Streetfighter. Le T de fourche supérieur est taillé dans la masse avec un encastrement pour y intégrer un compteur Motogadget mini. Le rétroviseur, les grips des poignets et l’embout de guidon sont de chez Motogadget. Il remplace aussi le commodo par une version plus actuelle.

Honda CB750 Seven Fifty Cafe RacerLe nouveau réservoir provient d’une Honda CB 900 Bol d’Or que Quentin a refait à neuf. Il installe des commandes reculées de Triumph Street Triple. Son échappement court est fabriqué sur mesure. Sur le cadre, il opte pour un noir satiné et peint le réservoir en gris anthracite.

Honda CB750 Seven Fifty Cafe RacerHonda CB750 Seven Fifty Cafe Racer

J’ai demandé à Quentin ce qu’il comptait faire de sa création et il m’a répondu qu’il désirait la vendre, avis aux amateurs donc ! Sachez enfin qu’il est possible de suivre l’actualité de Quentin sur son compte insta. Nous en tout cas, on garde un œil sur lui !

Enfin, pour tout ceux qui souhaitent recevoir le magazine papier à la maison, ça se passe par ici : http://bit.ly/abonnementcaferacer