Ce matin, c’est plus dur encore.

La journée d’hier fut passée avec Thomas, à trier ses images depuis qu’il avait investi le magazine. C’était en mars 2010 qu’il avait réalisé son premier sujet, à Montlhéry déjà. Bill Carbu sur l’anneau, featuring Denis Sire et Machines & Moteurs. Avec le numéro 45 de Cafe Racer, nous découvrions une nouvelle signature, différente de ce que nous avions l’habitude de voir dans la presse moto. Originale. Thomas travaillait sur le vif de préférence, au grand angle essentiellement, ouvert en grand, toujours. M6 + 35mm, c’est ainsi qu’il avait appris la photo. Avec discrétion. Boitier en main, il tournait autour de son sujet en se faisant oublier, cherchait son cadrage, construisait sa perspective, sans jamais s’imposer, sans jamais déranger.

Il y a deux mois tout juste, le 31 mars, il descendait du plateau du Coiron pour retrouver Riverside sur les rives de l’Ardèche. Il avait déjà fait quelques visites hospitalières pour un problème pulmonaire, mais c’était surtout son dos qui le martyrisait. « La sciatique me fait un mal de chien », écrivait-il avant de se rendre à Vallon Pont d’Arc. Nul n’imaginait alors que ce serait son dernier reportage, ses dernières photos.

Six années ont passé entre Montlhéry et Vallon Pont d’Arc. Des dizaines de reportages, des centaines de rencontres, des milliers d’images. Mais toujours une signature. La signature d’un photographe qui aimait les gens et les bécanes tout pareil.

Bon reportage, Thomas.

bb

Riverside 004Riverside 016Riverside 003Riverside 010Riverside 019Riverside 007Riverside 024Riverside 028Riverside 013