Thruxton TFC : le sur-mesure à la façon Triumph

0
748

Triumph Factory Custom : le nom ne sera pas inconnu de nos lecteurs les plus fidèles. C’est en effet sous l’enseigne TFC que le constructeur d’Hinckley avait dévoilé en 2014 deux machines exceptionnelles construites par des équipes de techniciens de l’usine triés sur le volet. Développés sur l’ancien bloc Bonneville, ces deux projets se distinguaient par leur haut niveau de technologie, avec The Bobber monté avec une fourche à parallélogramme et une culasse inversée, et The Scrambler avec un monobras sculptural et un habillage carbone. Sous le nom TFC, Triumph avait aussi personnalisé quelques motos pour VIP. Mais pour 2019, TFC devient le programme signature de Triumph pour des « motos ultra-premium. » Ce programme TFC démarre donc avec une série très limitée de Thruxton R revisitées.

La Triumph Thruxton TFC sera construite à 750 exemplaires et proposée au tarif de 22 500 euros à partir de la fin du mois de mai. Comme vous l’avez remarqué, la base est donc la 1200 Thruxton R, mais notoirement “upgradée” avec le meilleur des suspensions Ohlins et des freins Brembo, des pneus racing de Metzeler et une ligne d’échappement titane de Vance & Hines. Le moteur est aussi “préparé” pour gagner en puissance et en couple (10 chevaux supplémentaires sont annoncés, soit 107 ch).

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais les différences les plus visibles portent sur la finition de la Thruxton TFC, avec un habillage tout carbone (qui permet au passage d’abaisser le poids de la machine), des pièces usinées au tour numérique comme le té supérieur de la fourche, et des filets réalisés à la main.

A l’occasion du lancement de cette Thruxton TFC, Triumph a également annoncé l’arrivée d’une nouvelle Rocket TFC, confirmant ainsi avoir retravaillé son monstrueux trois cylindres longitudinal lancé en 2004, il y a 15 ans déjà. Lequel moteur gagnera encore en cylindrée. Pour dépasser les 2,5 litres ? On le saura début mai.