L’équipe de Tamarit motorcycles a décidé de nous en mettre plein les yeux avec ce projet. Le défi que les préparateurs espagnols se sont lancé ? Interpréter, sur base de Triumph Thruxton, la légendaire Mercedes 300 SL Gullwing.

Triumph Thruxton Tamarit

Une voiture mythique

La Mercedes Benz 300 SL est l’une des automobiles les plus charismatiques de tous les temps. Elle fut édité dans deux versions, la première avec des portes « gull-wings » ou portes-papillon de 1954 à 1957 et la seconde en version roadster de 1957 à 1963. Elle fait partie de cette classe de véhicules si bien dessinés qu’ils sont tous simplement indémodables, elle demeure belle à travers les âges.

La Mercedes 300 SL (pour super light) est dotée d’une carrosserie tubulaire légère montée sur un châssis en acier. Elle comprend de nombreux éléments en aluminium. Sous le capot, elle est dotée d’un moteur à six cylindres et d’un système d’injection d’essence mécanique. Sa vitesse de pointe est de 260 km/h, faisant d’elle la voiture de série la plus rapide de son époque. Par la suite, elle sera élue « voiture de sport du siècle » et elle demeurera l’unes des automobiles les plus célèbres de l’histoire.

Le positionnement unique de Tamarit

Entrent en scène nos amis de Tamarit Motorcycles. Tamarit est un préparateur et vendeur de pièces détachées espagnol. L’entreprise a grandit depuis ses débuts dans son atelier exigu d’Alicante où ils produisaient des pièces faites main. Tamarit est aujourd’hui, l’un des plus importants fabriquant de pièces sur-mesure pour motos Triumph. Les préparateurs de Tamarit motorcycles ont la particularité de s’être spécialisés dans les customs basés sur des Triumph néo-classiques, à savoir Bonneville, Thruxton ou Scrambler.

Triumph Thruxton TamaritSur leur site, ils présentent d’ors et déjà 69 préparations de Triumph achevées. Au fil du temps, ils développent de moto en moto leur répertoire de pièces et de modifications, à la fois précis et très diversifié. Désormais, l’équipe Tamarit possède sa propre salle d’exposition, un bar, ainsi qu’un siège social à Elche en Espagne.

Triumph Thruxton Tamarit

Un projet hommage

Comme de nombreux passionnés de moto, l’équipe de Tamarit apprécie les belles voitures. Avec ce nouveau projet, ils ont décidé de rendre hommage à la Mercedes 300 SL Gulllwing. Pour ce faire, ils ont étudié de près le design de l’icône de Mercedes, les lignes et contours qui définissent la forme de la voiture afin de reproduire un kit de carrosserie Triumph qui ferait écho et honneur à la Mercedes.

Avant tout, la caractéristique principale de la 300 SL, ce sont bien sûr ces portières papillon qui se soulèvent comme des « ailes ». Comment alors, intégrer cette idée centrale à la Triumph Thruxton version cafe racer de Tamarit ? Et bien dans la carrosserie monobloc qui peut se soulever en douceur grâce à un système hydraulique. Pour visualiser la chose, jetez plutôt un œil à leur vidéo de présentation où l’on voit le mécanisme en marche.

Parmi les détails originaux de la moto, son siège nous surprend et nous séduit, comme fragmenté. Les coussins de ce dernier sont en gel et leur revêtement en cuir rouge, comme l’intérieur de la Mercedes. Le moteur de la Thurxton, un 900 cc, a été entièrement révisé. Enfin, les préparateurs ont installé un filtre à air K&N, des amortisseurs Hagon Nitro, et des pneus de chez Victory Classic TT à l’allure rétro.

Le compte à rebours démarre

Pour cette occasion unique, Tamarit a eu la bonne idée d’éditer leur moto en 9 exemplaires. Chaque machine arbore une des combinaisons de couleurs de la gamme originale des Mercedes Gullwing. La Triumph Thruxton Gullwing de Tamarit est vendue 29 900 euros et il y a en a encore huit motos à vendre sur les neufs ! Le compte à rebours commence pour ceux ou celles qui désirent rejoindre ce club très fermé. Pour terminer, je n’ai pas résisté au plaisir de mettre côte à côte, la Triumph Gullwing et son inspiration. On a plus qu’à les imaginer roulants ensemble…

Triumph Thruxton Tamarit

>>> Pour suivre Tamarit :

Site de Tamarit/Tamarit sur Instagram/Tamarit sur Facebook 

>>> Pour recevoir Cafe Racer à la maison : je m’abonne !